logo-sundaix

|Les Interviews du Sund'Aix

Ston : Pop your life !

 Lorsque que vous rencontrez Ston, vous faites face à un grand gaillard plutôt cool, presque nonchalant. Balancez un son, même juste une sonnerie de portable et là c’est la mutation : Ce gars n’est pas humain : il vibre, pop, coule, bouge comme un hybride entre le Poulpe et le Robot ! 🙂 🙂

 

Interview…

 

 

 

 

 

Salut Ston ! Bon je sais qu’en fait tu t’appelles  Pierre-Emmanuel ! 🙂 Mais bon,  blagues à part, est-ce que tu peux te présenter brièvement : D’où es-tu ? Qu’est-ce que tu fais dans la vie ? T’as quel âge ? Etc …

Yo Nelson Monfort de la salsa ! Je me présente Winston Aka Poppin Stone, 28 ans, Marseille, représente le Sud ! Je suis intervenant en Activité Physique Adapté de la santé et coach sportif. Passionné forcément de la danse, musique, voyage, nourriture, et de POP. La vie quoi ! 

Comment es-tu venu à la danse et plus spécifiquement à la salsa ? 

Alors je suis tout d’abord un danseur Hip-Hop, spécialité Popping. J’ai commencé à l’âge de 21 ans à la fac en revoyant un ami d’enfance qui tournait sur la tête ( normal quoi la base tu vas me dire 🙂 ) Je me suis dis super, à mon tour, et hop blessure sur blessure…Donc je me suis renseigné et j’ai vu d’autres styles. J’ai décidé de me mettre au Popping et  j’en suis tombé amoureux. 

En ce qui concerne la latino, je me voyais pas du tout danser ça pour être sincère mais un ami de mon ancien crew le pratiquait depuis 7/8ans. Je l’ai vu une fois, il y a maintenant 2 ans, et je lui dis : «Ok tu me l’apprends de suite ( on était à un mariage pour info) mais je voulais apprendre directement ! LETS GO TRAINING ! 

J’ai par la suite rencontré l’un des meilleurs pour moi en social du sud de la France : mister Raf qui m’a formé, et j’ai eu l’honneur de rencontrer Terry, oui oui, Terry qui est juste à côté de chez moi. Donc… forcément, la salsa est vite rentrée dans ma vie ! 

Est-ce que t’as une préférence cubaine ? Porto ? On1,On2 et pourquoi ?

Alors j’ai une préférence pour la Porto, je pense dûe à l’entourage que j’ai.. et la préférence de technique, musicalité. On1 et On2 il faut bien danser de partout ! Mais je reconnais avoir maintenant une préférence sur le On2… héhé 🙂

C’est quoi tes goûts musicaux ?

Oula !! Etant aussi guitariste depuis 12 ans, j’aime tout, j’écoute tout sauf peut-être le RAP Français. RIP JUL !   Par contre si je devais choisir, je suis plus pour le/la Funk !

Est-ce que tu fais un lien entre le hip-hop et la salsa ?   

Complètement, c’est de la danse !  Donc partant de là…Toujours apprendre d’autres styles pour évoluer et ne pas être fermé. Des bases différentes, un feeling différent, c’est génial ! Et essayer de mélanger et là pour moi c’est le top, c’est un objectif qui me fait bouillir tous les jours !

En matière de danse (hip-hop et salsa) est-ce qu’il y a des danseurs qui t’influencent particulièrement ? 

Mmmh, en salsa forcément pour moi « Terry », je kiffe son style, sa façon de danser, son ressenti, sa musicalité, que ce soit justement en couple ou en solo. Ca se rapproche plus de ma personnalité et de mon style de danse. 

Ensuite en Popping, je vais en citer deux trois que je vous conseille de checker et de faire des comas tellement c’est chaud ;

 « Popping Hoan  » / mon prof sensei Richard Pop /  MT Pop. 

3 sons que tu peux écouter en boucle ? 

J’en ai tellement, que cette question j’ai l’impression d’être devant un contrôle de 4 heures. 

1)  Nothing Else Matters – Metallica 

2) Jocelyn Brown – Somebody Else´s Guy Original 12 inch Version 1984.

3) Michael Jackson – You Rock My World

Tu préférerais danser avec un gilet jaune dans une caserne de CRS ou en CRS au rond point de la Barque ? ( près d’Aix en Provence pour les lecteurs pas du coin 🙂 )

Ahahah ! Joker !!

Tu vas intervenir au Super Sund’Aix en mars 2019. Que vas-tu partager avec les stagiaires ? 

Pour mon intervention, j’aimerais faire part de certaines techniques que l’on peut intégrer en salsa, pour évoluer en tant que danseur mais aussi faire comprendre qu’une musique, elle n’a pas été faite comme ça par hasard.Qu’il y a un ressenti, un feeling, à faire partager, à comprendre, et non juste danser ce qu’on apprend en cours et refaire la même chose sur toutes les danses. Alors que les musiques changent. Montrer les points forts et importants du hiphop qui peuvent servir dans la salsa. Des outils qui peuvent aider grâce à mon expérience de danseur, d’avoir voyagé, et d’avoir rencontré du très haut niveau !

 

On aura la chance de voir un show lors de la soirée. Est-ce que ça te stresses particulièrement d’être face à un public de néophytes en matière de poppin ? 

Je ne suis pas stressé, mais excité de partager mon monde dans un autre univers artistique. Au final, on a peut-être pas le même style de danse mais la même passion. Donc c’est un très beau challenge, grosse adrénaline plutôt. ( Bon ok, tu peux me dire où sont les toilettes stp 🙂 🙂  ) 

Un dernier truc à dire ? 

 La vie manque tout de même de Pop.

Merci Ston ! 

Facebookmail
Continue Reading

Onassaka : Le flow au service de la musique !

D’ordinaire les intervenants du Sund’Aix sont choisis pour plusieurs raisons : nous les connaissons personnellement et apprécions leur travail. Pour le « « cas » Onassaka, c’est un peu différent, c’est un coup de poker, ou plutôt un coup de foudre ! Après l’avoir vu danser en social lors d’une soirée parisienne, on s’ait dit : «Lui, il a du flow ! ». Après prise de renseignements : il performe, il forme et s’il vit de la danse ! Alors feu, on l’invite ! 

Interview

 

 

 

 

 

Salut Onassaka ! En quelques mots, est-ce que tu peux nous dire qui tu es, d’où tu viens, où tu vis et qu’est-ce que tu fais dans la vie pour remplir ton frigo 🙂 ?  

Homme noir, 1M73 entre 68 et 72 kg originaire de la république démocratique du Congo, en France depuis plus de 25 ans  je suis de nationalité française. Je vis en région parisienne dans le département de l’Essonne. Pour remplir mon frigo, je danse et je transmet ma passion autour de moi 😁 !

Comment as-tu démarré la danse ?  Et comment as-tu rencontrer la salsa ?

La danse, la musique c’est carrément culturel ! Là d’où je viens, les rythmes africains m’ enjaillent depuis le ventre de maman. J’ai rencontré la salsa à travers la musique à la maison. J’avais un oncle qui écoutait beaucoup de salsa et qui dansait un peu comme il le sentait. Nous les gamins, en son absence, on s’amusait à l’imiter. Par la suite, j’en suis tombé amoureux, ça me rappelle beaucoup les rythmes afro-rumba du Congo…

Est-ce que tu as des préférences dans la salsa ( danse)  (cubaine, porto, on1, On2, chachacha, boogaloo, son etc…)

Je me fais bien kiffer en on2 et c’est naturellement que je me sens bien dedans. Mais une soirée cubaine avec du bon son je refuse pas bien au contraire. Et puis tout ça, c’est de la salsa…lol

Est-ce que tu as des artistes qui t’influencent ?

Oui bien sûr Onassaka est un artiste qui m’inspire beaucoup lool

Franklin Diaz Bercy Cortez j’aime leurs styles leurs folies ils sont sans limite !

As-tu une préférence pour la scène ou le social ?

il est vrai que le social 😍 ! La scène c’est un plus

Question son, y a-t-il un style de salsa qui te fais plus vibrer que les autres ?

Pour n’en citer qu’un, je dirais la « Charanga »

Tu vas intervenir au Super Sund’Aix de mars 2019, qu’est-ce que tu as envie de transmettre quand tu donne cours ?

j’ai envi de transmettre la  possibilité… Les bonnes danseuses ou bons danseurs sont souvent regardés comme des extraterrestres tout « simplement » parce que le mouvement est bien exécuté et du coup bien ressenti… Tout le monde est wahou… je veux transmettre au gens que « l’impossible » est possible.

Plutôt kizomba, zouk, ou ps4 ?

Kompa

Tu préfères une soirée 100% romantica, 100% timba ou 100% bachata sensual ?

A choisir 100% romantica

Plus sérieusement, t’as un style particulièrement fluide, comment tu fais pour être si précis et relâché ?

Je pense que c’est mon parcours de danse… mon histoire, ma personnalité.

Merci Ona !

Facebookmail
Continue Reading

Karuk “créateur de mouvements”

Qui ne connait pas “Karuk” ? En fait, si vous avez commencé la salsa il y a 10 ou 15 ans vous le connaissez certainement. Si vous regardez les vidéos de social, vous l’avez très probablement vu aussi . Karuk est polyvalent, énergique, créatif et enflamme les dancefloor depuis 2006 ! Il sera présent le 31 mars 2018 pour le Super Sund’Aix et viendra nous transmettre le fruit de son expérience multi-danse !

 

Interview…

 

 

 

 

 

 

Facebookmail
Continue Reading

Aude : Aussi discrète que parfaite !

Aude commence à enseigner la salsa en 2002 avec Brice à Paris. Invités en province et l’étranger ( Suisse, Pologne), ils développent ensemble une méthode pédagogique proposant des outils simples améliorant la précision du guidage, la réactivité de la danseuse, et l’interprétation musicale, sur une base d’écoute et de ressenti . Sa formation musicale (15 ans de conservatoire) lui permet d’enrichir son enseignement par la lecture et l’analyse de la musique.
Facebookmail
Continue Reading